L’enfant, la propreté et les magasins

Ce titre sonne comme un slogan de campagne, mais il n’en est rien. Il s’agit plutôt d’un coup de gueule.

Comme tu le sais déjà si tu lis nos articles, L. a décidé, à notre plus grand bonheur, que les couches c’était fini.

Cela fait maintenant un peu plus de 2 semaines, et il n’y a plus aucun raté : le top ! Il reste juste les couches pour les dodos pour le moment. Du coup, hier, on a tenté la première sieste sans couche et le résultat fût une réussite :)

Fort de ce succès, on a décidé avec Maman S. d’amener L. faire les magasins (elle adore !) et d’en profiter pour acheter son nouveau lit de grande !

Tout se déroulait comme sur des roulettes jusqu’au moment fatidique où, en plein essayage de chaussons à la Halle aux chaussures, L. nous sort un :

Pipi.

Heuu, pipi comme j’ai envie de faire pipi ?

Oui, papa pipi pipi pipiiiii

J’attrape une vendeuse :

– Excusez-moi ma chère dame, auriez-vous des toilettes dans le magasin s’il vous plaît ?

– Non.

– Non mais c’est pour ma fille…

– Non, on n’en a pas pour le public.

Grrr. Je prends L. et nous voilà partis en courant à la recherche de toilettes. Je décide d’entrer à Orchestra, LE magasin de vêtements par excellence pour les enfants, où ils ont même une aire de jeu et une télévision pour eux.

– Non, on en a plus pour le public, vous pouvez aller à Botanic ou Grand Frais.

Bordel. Ça ne fait que 2 semaines que ma fille est « propre » vous pensez pas qu’elle va se retenir pendant 1h. Bref, pas le temps de taper un scandale, on file à Grand Frais (au plus près) et là, arrivés devant les toilettes : « WC Condamnés ».

NONNNN. Mais pourquoi tant de haine ?

J’interpelle une caissière, à qui j’explique la situation, une de ses collègue arrive pour m’ouvrir les toilettes : Victoire.

L. peut enfin faire pipi en s’étant retenue tout le long avec pas la moindre goutte dans la culotte. #Fiers

Pipi : 0 – L. : 1 (et magasins : 0 pointé.)

stickers-wc

Une reflexion sur “L’enfant, la propreté et les magasins

  1. Hahaha, j’dois avouer que ça me fait rire comme article… Parce que j’ai connu « l’envers » du décor. Encore un truc un peu con que les magasins font pour se protéger… Pour vous donner un exemple, une dame a demandé à utiliser les toilettes chez Casa y’a plusieurs années. Elle se serait retrouvée coincée, elle aurait fait une crise de panique et elle aurait tapé un scandale devant tous les clients quand les pompiers l’ont libérée… Elle était apparemment à deux doigts de porter plainte contre le magasin, mais à l’époque, c’était pas suffisamment à la mode j’imagine. Depuis, les responsables sont traumatisées et elles autorisent rarement voire jamais à utiliser les toilettes pour des raisons de « sécurité ». Histoire vraie, ou non, j’en sais trop rien, c’est ce qu’on m’a dit quand j’ai demandé si une vieille dame pouvait utiliser les toilettes. Concrètement, s’il se passe quoi qu’ce soit, c’est la faute du magasin. Et à côté de ça, certaines vendeuses vous laisseront passer si les responsables sont absents. BREF, c’est compliqué hein. En ce qui me concerne, j’ai jamais refusé de gaieté de cœur et pour être honnête, ça m’emmerdait même carrément de dire non, mais j’avais pas toujours le choix. Mais y’a des toilettes libres à Carrefour, pour la prochaine fois, filez-y directement, comme ça vous êtes sûrs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *