J’peux pas, j’ai pas l’temps

Il y a quelques temps je me disais qu’il serait intéressant de publier un article exposant la rapidité du temps qui passe. Une ou deux procrastinations (oui, je suis adepte) plus tard, je décide enfin de me lancer.

Le temps passe vite. Mais quand je dis vite, comprends plutôt à la vitesse de la lumière. Avant hier c’était le jour de l’an, demain c’est Noël.

Les jours défilent en un rien de temps, et parfois j’ai l’impression de faire des bonds dans le futur. Il m’est même arrivé d’envoyer des messages à mon moi du futur sous forme de rappel sur l’iPhone (« Tiens, quand tu liras ce message, *tel projet* sera réalisé »).

Je pense qu’un des facteurs importants qui fait que les mois s’enchaînent à un rythme effrayant est d’avoir un travail intéressant et stimulant. En effet le fait de ne jamais avoir besoin de tuer le temps dans mon job contribue fortement au fait que chaque lundi je me dis : demain c’est vendredi !

Un autre facteur assez contradictoire est venu se rajouter il y a presque 29 mois : L.

Contradictoire car d’un côté les grasses matinées ne sont plus qu’un lointain souvenir, les journées sont donc bien plus longues qu’avant. Mais de l’autre on est tout le temps à droite et à gauche avec beaucoup plus de choses à gérer au quotidien.

Dernier facteur qui me vient à l’esprit (mais il y en a des centaines) : le beau temps. Plus il fait ensoleillé, plus l’on sort, plus on profite des journées. Au contraire des journées pluvieuses interminables où trouver une occupation est un challenge.

En même temps il y a aussi des journées particulières qui passent à une vitesse hallucinante comme par exemple le jour de notre mariage, le baptême de L., et tous ces événements où l’on a beau se répéter qu’il faut qu’on prenne notre temps et qu’on savoure l’instant, on se retrouve le lendemain en un rien de temps.

On a parfois l’impression de n’avoir jamais le temps.

Et toi, auras-tu le temps de me dire ce que tu en penses ?

La-persitance-de-la-memoire

Une reflexion sur “J’peux pas, j’ai pas l’temps

  1. J’en pense aussi qu’avant-hier c’était le jour de l’an! Mais quel jour de l’an :)
    Je regardais mon fils 5mn avant de lire l’article en me disant « mon dieu qu’est ce qu’il est grand »…. Le temps passe et nous confie la mission de prendre notre temps et de réaliser nos projets.
    Allé, à ds 3 jrs pour une nouvelle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *